Quelles perspectives de développement pour l’éolien en mer ?

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
1 sur 4
 

Quelles perspectives de développement pour l’éolien en mer ?

Faut-il développer l'éolien en mer?

Aujourd’hui, un parc éolien est mis en service en France (au large de Saint-Nazaire) et deux autres (au large de la baie de Saint-Brieuc et au large de Fécamp) commencent à produire progressivement de l'électricité. Une dizaine d’autres parcs devraient les rejoindre d’ici dix ans. Pour réduire les émissions de CO2 liées au mix énergétique et atteindre l’objectif de neutralité carbone en 2050, le gouvernement français propose de déployer une cinquantaine de parcs éoliens offshore à l’horizon 2050, pour atteindre une puissance installée de 40 à 45 gigawatts.

En savoir plus

 
 
Fermer

En savoir plus

Selon l’État, la poursuite du développement de l’éolien en mer doit contribuer à atteindre l’objectif de 40 % d’électricité renouvelable à l’horizon 2030, fixé par la loi de transition énergétique pour la croissance verte, adoptée en 2015. La loi énergie-climat (2019) a actualisé ces objectifs, dont notamment celui d’atteindre 33 % de la consommation énergétique d’origine renouvelable toutes énergies confondues en 2030.

La neutralité carbone, définie par la loi énergie-climat du 8 novembre 2019, est l’un des objectifs définis par la stratégie nationale bas-carbone (SNBC), feuille de route de l’État pour conduire la politique d’atténuation du changement climatique, en réduisant notamment d’au moins 40% ses émissions de gaz à effet de serre (GES) en 2030.

En France, 3 parcs éoliens posés en mer produisent actuellement de l’électricité (Saint-Nazaire, Saint-Brieuc et Fécamp), 5 parcs éoliens posés (Yeu-Noirmoutier, Saint-Brieuc, Courseulles-sur-Mer, Fécamp et Dieppe-Le Tréport) et 4 fermes pilotes d’éolien flottant (Leucate-Le Barcarès, Gruissan, Faraman-Port-Saint-Louis-du-Rhône, et Groix-Belle-Ile) sont en construction.

Selon l'État et RTE : "13 projets de taille commerciale et 3 projets pilotes d’éolien flottant sont en cours d’attribution, de développement, de construction ou d’opération en France. Ces projets seront mis en service progressivement d’ici 2032 et totalisent 7,8 GW.” (Fiche n°32 du Dossier du Maître d'ouvrage) Le gouvernement et le Président de la République ambitionnent ainsi de déployer une cinquantaine de nouveaux parcs éoliens en mer dans les prochaines années, pour atteindre une puissance installée de 40 à 45 gigawatts à l’horizon 2050. »

La feuille de route pour l’énergie fixe l’objectif de réduire les émissions de gaz à effet de serre de l’Europe de 80 à 95 % par rapport à 1990, à l’horizon 2050. Pour ce faire, elle insiste sur la nécessité d'accroître la part des énergies renouvelables, et notamment l’éolien en mer, dans la production énergétique européenne. Le gouvernement français souhaite pour cela développer l’éolien en mer : il ambitionne d’implanter une cinquantaine de nouveaux parcs à l’horizon 2050, pour atteindre une puissance installée de 40 à 45 gigawatts.

La mer en débat

Organiser un débat public, c'est aussi comprendre qui sont ses participants.

Vous voulez nous en dire un peu plus sur vous ?

Non merci Oui

Vos arguments sont précieux, prenez le temps de les partager !

Tout ce que vous direz sera versé au débat et analysé, pour éclairer les décisions à venir.

OK merci
Fermer

Méthodologie

Comment nous avons travaillé sur...

…”Je teste mes connaissances” ?

Les infographies sont réalisées par des datajournalistes en coopération avec la Commission particulière en charge de ce débat public sur la base des sources et rapports officiels les plus récents possibles (administrations publiques locales ou nationales, fédérations professionnelles, organisations scientifiques…). Les noms des sources sont toutes précisées, ainsi que leur date, en bas de chaque infographie.

Cet outil est évolutif
d’autres expériences seront proposées au cours du débat.
Revenez vite !

Fermer

Méthodologie

Comment nous avons travaillé sur...

…”Je me fais mon avis” ?

Les questions des différents parcours du module « Je me fais mon avis » ont été construites à partir des grands enjeux identifiés par la Commission particulière en charge de ce débat public. Les contenus de ces parcours ont été rédigés par les équipes de WDPE, en partenariat avec l’équipe du débat. Les contenus informatifs disponibles pour chaque question dans la fenêtre « En savoir plus » ont été élaborés à partir d’études scientifiques, de données fournies par la maîtrise d’ouvrage, et de diverses sources institutionnelles.
Les citations du public ont été rédigées à partir de paroles recueillies dans le cadre de débats publics et de concertations précédentes. Les avis des acteurs identifiés (maître d’ouvrage, pêcheurs, acteurs du tourisme, etc.) ont été construits à partir des échanges menés par l’équipe organisatrice sur les territoires au cours de la phase préparatoire du débat public.
Les parcours à venir seront nourris par les enjeux, avis et questionnements qui émergeront des différents temps forts du débat sur l’avenir de la mer.

Cet outil est évolutif
d’autres expériences seront proposées au cours du débat.
Revenez vite !

Fermer

Méthodologie

Confrontez-vous à différentes informations et points de vue, et partagez vos réactions : elles seront versées au débat public en cours sur l’avenir des différentes façades maritimes de France métropolitaine.

Comment nous avons travaillé sur...

…”Je teste mes connaissances” ?

Les infographies sont réalisées par des datajournalistes en coopération avec la Commission particulière en charge de ce débat public sur la base des sources et rapports officiels les plus récents possibles (administrations publiques locales ou nationales, fédérations professionnelles, organisations scientifiques…). Les noms des sources sont toutes précisées, ainsi que leur date, en bas de chaque infographie.

…”Je me fais mon avis” ?

Les questions des différents parcours du module « Je me fais mon avis » ont été construites à partir des grands enjeux identifiés par la Commission particulière en charge de ce débat public. Les contenus de ces parcours ont été rédigés par les équipes de WDPE, en partenariat avec l’équipe du débat. Les contenus informatifs disponibles pour chaque question dans la fenêtre « En savoir plus » ont été élaborés à partir d’études scientifiques, de données fournies par la maîtrise d’ouvrage, et de diverses sources institutionnelles.
Les citations du public ont été rédigées à partir de paroles recueillies dans le cadre de débats publics et de concertations précédentes. Les avis des acteurs identifiés (maître d’ouvrage, pêcheurs, acteurs du tourisme, etc.) ont été construits à partir des échanges menés par l’équipe organisatrice sur les territoires au cours de la phase préparatoire du débat public.
Les parcours à venir seront nourris par les enjeux, avis et questionnements qui émergeront des différents temps forts du débat sur l’avenir de la mer.